Home page Home page
Home page GRAMMAIRE SILARG
&
COMPLÉMENT À ARGPAL

IDDN Certification

Ouvert le : Samedi 06 mai 1995


Dernière modification : Mardi 09 janvier 2009

Home page


REM: Le signe $ sera utilisé pour indiquer Silarg (la langue).
 Le signe @ sera utilisé pour indiquer Argpal (l'écriture).

$ Sommaire :

- La langue SILARG
- La prononciation
       . Voyelles Orales
       . Voyelles Nasales
       . Semivoyelles Orales
       . Semivoyelles Nasales
       . Consonnes.
- L'accent tonique
- Les 2 groupes de mots Silarg
- Les noms
- De, des...
- Les noms propres
- Cas particulier de l'adverbe "ol"
- L'adjectif
- L'adverbe
- ET, OU, ...
- Les DQEHWS
- Les verbes
- La conjugaison
- Conjugaison : remarques
- Les actions dans le temps
- L'interrogation
- Les négations
- Les pronoms personnels
- Les adjectifs et pronoms possessifs
- Le tiret : son rôle sur la prononciation
- Le tiret : en bout de ligne
- Abréviations
- L'écriture abrégée
- Les nombres
- Les particularismes
       . Ap
       . Oj
- L'heure
- Le nom des lettres de l'alphabet : Argla
- La date
- Les langues

- L'écriture ARGPAL : Complément à l'Explicatif ARGPAL précédent.
- Le point allongeur de voyelle
- Différence d'écriture des sons <yy> et <ye> en Silarg @ et Français @
- Les principes de transcription de Silarg en Argpal




Sommaire

$ SILARG :




Sommaire

$ La prononciation : U PEDQ

* La langue Silarg utilise trois écritures :
Sommaire

-  L'alphabet latin adapté à ses besoins : appelé "Argla" (ARG Latin Ab : l'Alphabet Latin de la Citadelle) , les écritures Argpal et Argclaw que j'ai inventées.

* Prononciation de l'Argla : l'alphabet latin adapté à la langue Silarg :

- Silarg n'utilise que les 26 lettres, l'apostrophe et le tiret pour son vocabulaire.
- Pas d'accents ni cédille.
- La ponctuation est la même qu'en français.

* Il y a trois types de caractères latins :
 les voyelles (orales ou nasales)
 les semi-voyelles (orales ou nasales)
les consonnes

Sommaire

* Les voyelles : U VOWS

- Chaque élément sera suivi de sa prononciation en Alphabet Phonétique International (API) (entre [ et ]) ainsi que d'un exemple en langue Silarg sonorisé par un fichier MP3.
- Leur prononciation sera expliquée si elle n'existe pas en français et donnée dans des exemples quand elle est la même qu'en français...

Voyelles orales
API
Exemples Silarg
Prononciation (française)

a

ex: atx (= attaque)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "a" dans bateau, rat, parler

e

ex: ve (= absolument interdit)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "è" ouvert : "è" dans père, "ai" dans mais, "e" dans vert

i

ex: inc (= rencontre)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "i" dans nid, "y" dans lys, pas "i" dans vieux

o

ex: ro (= fil)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "o" ouvert : dans port, noces, score

u

ex: nu (= nouveau)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "ou" dans tour, amour, pas "ou" dans "oi", pas "ou" dans couenne

y

ex: py (= fauteuil)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "eu" ouvert dans heure, peur, "oeu" dans coeur

Voyelles orales + "e"
API
Exemples Silarg
Prononciation (française)

ae

ex: aej (= aigle)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "a" ouvert : "â" dans pâte, "a" dans pas, sas. (voir ah après)

ee

ex: deel (= évident)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "é" fermé : "é" dans créé, sérré, thé

ie

ex: iep (= perspicace)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "i" dans les mots anglais pit, him, sick.  Aussi noté I en phonétique $

oe

ex: woe (= message)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "o" fermé : "ô" dans hôtel, "au" dans maux, "eau" dans beau

ue

ex: uejc (= à lui (trivialement) )   Cliquer ici pour entendre la prononciation "u" dans mur, prudent, cure, "û" dans sûr

ye

ex: yem (= lui)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "eu" fermé dans mieux, creux, ceux

REM: Le son 'e' français (ex: "regard") inutilisé en Silarg se transcrit <yy> ou <E> en phonétique Silarg (utilisé pour la transcription exclusive de sons étrangers),    en API.



Sommaire
Voyelles orales + h
API
Exemples Silarg
Prononciation (française) ou d'autres langues

ah

ex: ahw (= agréable)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "â" nasal : "an" dans grand, "en" dans vent. ("aeh" n'est pas utilisé)

eh

ex: behf (= bénéfice)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "è" nasal : "in" dans vin, "ain" dans pain, "ein" dans peindre

ih

ex: zihl (= tenir)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "i" nasal : comme en portugais : "im" dans fim, "in" dans linda

oh

ex: pohl (= ponctuel)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "o" ouvert nasal : "on" dans front, bon, long

uh

ex: nuht (= annonce)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "ou" nasal : comme en portugais : "um" dans um, "un" dans mundo

yh

ex: phyhl (= humble)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "eu" ouvert nasal : "un" dans un, embrun.

Voyelles nasales : orales + eh
API
Exemples Silarg
Prononciation (française) ou d'autres langues
aeh (inutilisé): noté "ah"
     

eeh

ex: pheeh (= pélican)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "é" fermé de pré nasal, comme en portugais : "em" dans "sem"

ieh

ex: iehn (= motel)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "i" de pit (anglais) nasal

oeh

ex: oehn (= minerai)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "o" de gros fermé nasal

ueh

ex: struehc (= bizarroïde)   Cliquer ici pour entendre la prononciation "u" de fumée nasal

yeh

ex: yehn (= une (journalisme) )   Cliquer ici pour entendre la prononciation "eu" de meunier fermé nasal

Sommaire

* Les semi-voyelles : U VONS

- Chaque semi-voyelle correspond à un groupe de voyelles "soeurs" associé.

Par définition elles sont asyllabiques et de ce fait ne sont pas phonétiquement discernables d'une voyelle dans son groupe associé, la prononciation indiquée doit en fait être celle de la moyenne du groupe associé.

Ainsi "th" est l'intermédiaire entre un "é" bref et un "è" bref.
Semi-voyelles Orales
API
Exemples
Prononciation (française)
Groupe associé

bh

ex: bhaqh; amtbh (= pluie; je perds)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"eu" ouvert bref
y, ye

dh

ex: dhaq; odh (= nom de la lettre Argpal valant 'dh'; au revoir)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"a" bref
a, ae

j

ex: jom; mahjd (= océan; esprit)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"i" bref
i, ie

qh

ex: qhaz; aqh (= oasis; moi)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"o" ouvert bref
o, oe

th

ex: thar; woth (= renouveau; paysan)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"è" bref
e, ee

vh

ex: svhihl; fawvh (= transpirer; pompier)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"u" bref
ue

w

ex: wajf; faw (= premier; feu)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"ou" bref
u


Sommaire
Semi-voyelles Nasales
API
Exemples
Prononciation (française)
Groupe associé

bk

ex: bkyhq; jubk (= nom de la lettre Argpal valant 'bk'; jeunot)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"un" bref
yh, yeh

dk

ex: dkahq; xedk (= nom de la lettre Argpal valant 'dk'; échéance)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"an" bref
ah

jk

ex: jkal; fojkc (= inhalation; cramoisi)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"i" nasal bref
ih, ieh

qk

ex: qkohq; neqk (= nom de la lettre Argpal valant 'qk'; néon)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"on" bref
oh, oeh

tk

ex: tkehq; ritk (= nom de la lettre Argpal valant 'tk'; néant total)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"in" bref
eh, eeh

vk

ex: vkuehq; favk (= nom de la lettre Argpal valant 'vk'; incendiaire (péj.) )   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"u" nasal bref
ueh

wk

ex: wkuhq; fawk (= nom de la lettre Argpal valant 'wk'; ignoble)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
"ou" nasal bref
uh

* A partir de ces semi-voyelles on peut fabriquer, en les associant aux voyelles syllabiques, toutes sortes de diphtongues et triphtongues.

Il n'y a pas de limites si ce n'est celle de la prononciation effective de ces combinaisons.

ex: sohw (=rêve), vidh (=en parlant), saj (=aussi), spath (=espéré), caqh (=venue), fij (=fille (par rapport à ses parents)), sew (=sérieux). Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Ainsi, grâce à cela et au grand nombre de consonnes que nous allons voir plus loin, des combinaisons nombreuses aidant, la longueur des mots sera courte la simplicité dans la brièveté aura été mon choix pour cette langue artificielle qu'est Silarg. Les mots d'une syllabe sont donc très nombreux et aisément discernables aussi bien à l'oreille qu'au niveau de l'écriture.

- Je donnerai à part les voyelles non utilisées dans le vocabulaire Silarg mais utilisées pour la transcription en phonétique Silarg de mots étrangers. Elles sont toujours pour les orales des combinaisons de deux voyelles parmi les 6 de base : a, e, i, o, u, y; ainsi "ua" transcrit le "a" du mot anglais "back", "oa" le "o" du mot anglais "impossible".

- Une question se pose, comment écrire un mot ayant deux voyelles côte à côte et indépendantes phonétiquement ?

Et bien on les séparera par un "k", lettre réservée à cet effet pour les voyelles.

ex: le mot Silarg "noka" (=nier) se prononce noa (o ouvert et tonique) Cliquer ici pour entendre la prononciation

Le mot français "bahut" se transcrit phonétiquement : <bakue>, on écrit entre < > pour les mots étrangers, ces signes ont été choisis car avec un peu d'imagination ils ressemblent à deux bouches qui parlent vues de profil. Noter qu'en A.P.I. (Alphabet Phonétique International) les mots sont souvent entre [ ], "mot" (français) se transcrit [mo] en A.P.I., <moe> en Silarg.

L'avantage de la transcription phonétique Silarg est que l'on peut utiliser n'importe quelle machine à écrire ou clavier d'ordinateur pour transcrire des mots étrangers.

Pour en revenir au "k" celui-ci n'est pas utilisé entre une voyelle nasale et une autre voyelle (nasale ou orale) vu que le "h" (utilisé pour nasaliser les voyelles orales, quelles qu'elles soient) joue le rôle de séparateur.

ex: le mot Silarg "saha" (=ressentir par n'importe quel sens). Cliquer ici pour entendre la prononciation
Sahod u tiv : Je regarde la télé Cliquer ici pour entendre la prononciation
Sahihd y disc : Ils écoutent un disque. Cliquer ici pour entendre la prononciation

* LE  TIRET  ET  SON  INFLUENCE  SUR  LA  PRONONCIATION  :

Les voyelles longues existent aussi en Silarg, celles-ci n'existent que dans les mots composés ayant un tiret, celui-ci joue le rôle d'allongeur de la voyelle qui le précède, ainsi on détecte sa présence en entendant une voyelle longue. (Autre allongeur de voyelles: l'apostrophe " ' ":12/05/1996)

ex: coe-dqus (="contrordre") : le "oe" est long et tonique. Cliquer ici pour entendre la prononciation

On utilisera aussi ce "-" pour transcrire les voyelles longues des mots de langues différentes de Silarg et pour cette phonétique l'apostrophe indiquera l'accent tonique (comme en A.P.I.).

ex: le mot français "lecture" se transcrit : <lectue-r>

Noter que dans la transcription phonétique, le tiret se trouvera toujours juste après la voyelle qu'il allonge, comme le ":" joue ce rôle en A.P.I.

Donc pour transcrire phonétiquement le mot Silarg "aht-djihl" (= prédire) en phonétique Silarg on écrira : <'ah-tdjihl>.
Sommaire

* Les consonnes : U CSONS


Consonnes $
Valeur fr.
API
Exemples français & exemples $
Consonnes $+h
Valeur fr.
API
Exemples français & exemples $

b

b
bombe (fr); ex:baj ($=âme)
       

c

k
canne (fr); ex: ci; ihc ($= qui; présent)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

ch*

"q" dans quille
qahwa (mot arabe = café (fr) ); bévaqacha (mot hébreu = s'il te plaît (fr) )

d

d
dent (fr); ex: dahns ($=danse)
       

f

f
femme (fr); ex: ef ($=avion)

fh

f  bilabial (souffle)
ex: fhen; afh (= vent; mouche)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

g

g
guide (fr); ex: gehr; ag (= génération; eau)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

gh

ng 
camping (fr); ex: ghihl; figh (= se passer; immeuble)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

l

l
loup (fr); ex: al ($=aile)

lh*

ll (esp); gl (it)
llama (mot espagnol = lama (fr) ); figlio (mot italien = fils (fr) ) ex: <'lhama>; <'filhoe> (= ces mots en phonétique Silarg)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

m

m
mer (fr); ex: mil ($=armée)
       

n

n
nid (fr); ex: nal ($=maintenant)

nh*

gn
campagne (fr)

p

p
pays (fr); ex: pin ($=souris)

ph

h
hot (anglais = brûlant (fr) ); ex: phe; iph (= corps; démon)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

q

j
jouet (fr); ex: qahl; dqen (= fenêtre; individu)   Cliquer ici pour entendre la prononciation
       

r

r français mais plus doux
regard (fr); ex: riw; art (=cours d'eau; art)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

rh

r anglais
right (anglais = droit (fr) ); ex: rhif; irh (= fusil; ère)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

s

ss
assis (fr); ( le "s" Silarg n'est jamais prononcé [z] ) ex: asi; sadq (= éclat de rire; discours)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

sh

th dur anglais
think (anglais = penser (fr) ); ex: shpon; nahjsh (= réserve; séduit(e) )   Cliquer ici pour entendre la prononciation

t

t
thé (fr); ex: tem ($=temps)
       

v

v
vivre (fr); ex: ov ($=oeuf)
       
       

wh

v bilabial
ex: whar; tirwh (= garage; tiers)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

x

ch français
chanter (fr); ex: xoe; txa; ax (= sable; laid; hurlement)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

xh*

équivalent à la jota espagnole
hijo (mot espagnol = fils (fr) ) ex: <'phixhoe> (= ce mot en phonétique Silarg)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

z

z
oser (fr); ex: zoqh ($=zoo)

zh

th doux anglais
without (anglais = sans (fr) ); ex: wizh (= voies)   Cliquer ici pour entendre la prononciation

* : Pour noms propres ou pour la transcription de sons externes (Ces consonnes : ch, lh, nh, xh n'entrent pas dans la création du vocabulaire $).
   (Les consonnes sans (pour le moment) sont considérées comme phonétiquement "évidentes" pour le lecteur...)


Sommaire

$ L'accent tonique : U CXENT :

En phonétique Silarg le " ' " indique l'accent tonique, régulièrement sur la première syllabe en Silarg et toujours indiqué dans sa phonétique. Cet apostrophe joue aussi ce rôle en A.P.I., comme dans cet alphabet en phonétique Silarg, on utilisera la virgule pour indiquer l'accent tonique secondaire.

En Silarg il n'y a qu'un seul accent tonique, pas plus, et comme je l'ai déjà dit il est régulier : sur la première syllabe, qu'il y en ait deux ou plus.

ex: le mot Silarg "ansyeti" (=très lointain ancêtre, homme préhistorique) se transcrit <'ansyeti> (en français:"annseuti" en appuyant sur le "a") Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: le mot anglais "composition" se transcrit <,coampE'zIxn>. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: le mot anglais "deliberation" se transcrit <dI,lIbE'rheejxn>. Cliquer ici pour entendre la prononciation

Noter le "I" pour "ie", une lettre majuscule a sa propre prononciation en phon. Silarg. Cela permet de disposer d'un plus grand nombre de caractères de base phonétiquement toujours facilement accessibles sur un clavier quelconque.

Tout caractère séparant deux voyelles permet l'omission du "k" en phonétique Silarg.

ex: le mot anglais "eocene" : <'i-Ewsi-n> Cliquer ici pour entendre la prononciation

Revenons à l'accent tonique en Silarg:

Bien que régulièrement sur la première syllabe d'un mot on insiste aussi sur des mots suivant un mot accentué.

ex: U ansyetizh sihrl tloews. <u 'ansyetizh 'sihrl 'tloews> Cliquer ici pour entendre la prononciation
(Les hommes préhistoriques étaient des chasseurs.)

Comme on le voit les deux mots qui ont suivi "ansyetizh" sont aussi accentués car sinon on pourrait croire en écoutant qu'ils sont soudés au mot "ansyetizh". Donc on voit que le "cxent" silarg joue un rôle de guide dans la compréhension d'une phrase entendue.



Sommaire

$ Deux groupes de mots... : U MOTS-QES-GRUPS...

* En Silarg 2 groupes de mots cohabitent.

* Le premier est dit le groupe des mots courts (En fait c'est une appelation simplifiée pour indiquer que le radical de ces mots est purement fait d'une ou plusieurs consonnes et/ou semivoyelle(s) ).
Il est basé sur les verbes qui ont "ihl" comme suffixe.

ex: Sihl = être.
Tous les mots qui en découlent sont créés à partir du radical (pour "sihl" le radical est "s") auquel on rajoute les suffixes spécifiques du 1er groupe...

Ainsi "s" + "aqh" = "saqh" qui signifie "essence" (au sens d'existance).

Ainsi "s" + "oew" = "soew" qui signifie "(un) être" (une personne physique).

Ainsi "s" + "yw" = "syw" qui signifie "qui est" (adjectif).

ex: U syw dqens sihd vih (ou) U soews sihd vih = Ceux qui sont vivent.

Si ces mots du 1er groupe ont leurs propres suffixes, c'est pour ne pas créer d'homonymes, mots qui s'écriraient pareil sans avoir le même sens, chose que je ne veux absolument pas en Silarg...

On comprendra mieux ce que je veux dire si l'on regarde le cas du mot "sor" qui, s'il était formé de "s" + "or", (et non pas avec "oew" vu plus haut), ce mot voudrait aussi bien dire "(un) être" que son sens réel "monceau", en sachant que le suffixe "or" est l'équivalant de "oew" pour le 2ème groupe...

* Le deuxième groupe englobe tous les autres mots. Avec ou sans suffixe spécifique...

ex: Ma = Mais

ex: Amta = Perdre; amt = perte; amtor = (un) perdant...

Les suffixes des mots du deuxième groupe permettent de créer toutes sortes de sens à partir de mots de toutes sortes...

ex: Si = si; siz = supposition; sika = supposer...

REM: Il est important de savoir que si un mot composé l'est avec un mot du premier groupe et tout autre mot (quel que soit l'ordre) il y aura obligatoirement un tiret qui les séparera...

ex: Xper-foew = faiseur de miracle.

Ce qui n'est pas du tout systématique pour la création de mots composés à partir de mots appartenant au 2ème groupe, mais cela ne peut exister que pour des mots qui se trouvent sous cette forme (sans tiret) dans le dictionnaire.

Le tiret est aussi obligatoire pour la création ou l'obligation de fusionner des mots entre eux hors dictionnaire...

ex: Dendoc = dentiste (dans le dictionnaire, créé à partir de : den = dent; doc = médecin).

ex: C'est un jour de fête comme un autre = Syd y fis-dil cwaj sy yt. (fis = fête; dil = jour).

Pour finir ce paragraphe, je dirai qu'il existe aussi des mots avec tiret dans ce même dictionnaire...

ex: Ju-naj = Bonne nuit (ju = bon; naj = nuit)

"Junaj" aurait pu vouloir dire "jonction", "jun" = point de jonction, suffixe 2ème groupe "aj" désigne un nom actif.

Voir le rôle du tiret dans la prononciation d'un mot en contenant.



Sommaire

$ Les noms : U RENS

* En Silarg le nom est défini avec l'article "u", indéfini avec l'article "y", la distributivité est rendue par l'absence d'article ou avec "at" qui signifie "de" ou "des" en fonction du nombre du nom. Préférer l'absence d'article à "at" que l'on utilise surtout pour des problèmes de prononciation du nom seul, ainsi on dira :

ex: Cris = De l'or Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: Wyd jup at spaqh = Il n'y a plus d'espoir. (plutôt que : Wyd jup spaqh) Cliquer ici pour entendre la prononciation

L'article défini "u" s'utilise aussi devant les adjectifs pour en faire des noms occasionnels.

LE PLURIEL

Le pluriel se décline en fonction de la fin du nom :
Utiliser le suffixe :
Suivant les cas suivants

s

après une consonne ou une semi-voyelle ou après une semi-voyelle suivie d'une consonne ou après "r" suivie d'une consonne

zh

après une voyelle orale ou une voyelle nasale

iz

après plusieurs consonnes ou plusieurs semi-voyelles ou après "c" (voir ci-dessous), "ph", "q", "s", "x"

sh

après c (le suffixe iz est possible aussi après "c" comme indiqué au-dessus).

is

après "z" ou "zh"

ex: dqon => dqons; dew => dews; diz => dizis; ewl => ewls; om => oms; la => lazh; Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: wa => wazh; lajn => lajns; mon => mons; mohn => mohns; majn => majns; spaqh => spaqhs. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: fih => fihzh; wahjc => wahjcsh (ou) wahjciz; mohc => mohcsh (ou) mohciz; tej => tejs; tivh => tivhs. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: art => arts; ajt => ajts; verb => verbs; ajb => ajbs; perl => perls; lejl => lejls. Cliquer ici pour entendre la prononciation

* Le nom au pluriel suit le même régime que le nom au singulier, mais le pluriel n'existe pas avec l'article "y", indéfini le nom est sans article au pluriel ou utilisation de "at" si le nom seul est phonétiquement problématique (à cause de son début et de la fin du mot qui le précède [voir deuxième exemple de ce même chapitre : "Les noms"]).

ex: U sol : Le soleil Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U dqens : Les gens Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Cwod pahn : je veux du pain. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Djorf ti frasiz : Je dirai de petites phrases. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U pab shinbh scihl : Le papier permet d'écrire. Cliquer ici pour entendre la prononciation
 

* De : (génitif)

Se rend le plus souvent par "an" mais lorsque deux noms se suivent voici ce qu'il advient:

ex: Cep = jardin, floj = fleur. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U cep floj = La fleur du jardin. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U cep flojs = Les fleurs du jardin Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U ceps flojs = Les fleurs des jardins Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Y cep an flojs = Un jardin de fleurs Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Y cep-floj = Une fleur de jardin. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U cep-flojs = Les fleurs de jardin Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U ceps-flojs = Les fleurs de jardins Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Y flojs-cep = Un jardin de fleurs Cliquer ici pour entendre la prononciation

Pour résumer :

- Lorsque deux noms se suivent séparés d'un espace, il y a la notion de "de" définie donc "du", "de la", "des" MAIS du second vers le premier.
ex: Les arbres de la forêt = U silf fyts. (silf=forêt; fyt=arbre) Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Si ces deux mots sont liés par un tiret, la notion est indéfinie ET TOUJOURS du second vers le premier. (Voir le rôle phonétique du tiret).
ex: Une forêt d'arbres = Y fyts-silf. (silf=forêt; fyt=arbre) Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Cette forêt d'arbres = Oz fyts-silf. Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Ajout d'un POSSESSIF.
ex: Ma forêt d'arbres = Jo fyts-silf (ou décomposé) Jo silf an fyts. Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Ajout d'un POSSESSIF (2).
ex: La forêt d'arbres de son domaine = Zye dohjn fyts-silf (ou décomposé) U silf an fyts an zye dohjn. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: La forêt d'arbres de ce domaine = Oz dohjn fyts-silf (ou décomposé) U silf an fyts an oz dohjn. Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Ajout d'un POSSESSIF (3).
ex: L'immense forêt d'arbres de son vaste domaine = Zye wast dohjn ihft fyts-silf (ou décomposé) U ihft silf an fyts an zye wast dohjn. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: L'immense forêt d'arbres de ce vaste domaine = Oz wast dohjn ihft fyts-silf (ou décomposé) U ihft silf an fyts an oz wast dohjn. Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Ajout d'un POSSESSIF (4).
ex: Son immense forêt d'arbres de leur vaste domaine = Zye ihft fyts-silf an nih wast dohjn (ou décomposé) Zye ihft silf an fyts an nih wast dohjn. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Cette immense forêt d'arbres de ce vaste domaine = Oz ihft fyts-silf an oz wast dohjn (ou décomposé) Oz ihft silf an fyts an oz wast dohjn. Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Ajout d'un POSSESSIF (5).
ex: Fiw-wit = Vie de fils
ex: C'est sa vie de fils = Syd zye fiw-wit (ou décomposé) Syd zye wit an fiw. Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Ajout d'un POSSESSIF (6).
ex: Fiw wit = Vie du fils
ex: C'est la vie de son fils = Syd zye fiw wit (ou décomposé) Syd u wit an zye fiw. Cliquer ici pour entendre la prononciation

REM: Le choix se fera en fonction du support du propos, des personnes qui conversent, de leur propre niveau et de celui de ceux qui les écoutent...

ex: Om = être humain, Homme, individu. Ciw = ville. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U ciw om = L'homme de la ville Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U ciws om = L'homme des villes Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U ciw oms = Les hommes de la ville Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: U ciws oms = Les hommes des villes Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: Paj = enfant. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Ciw pajs = Des enfants de la ville. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Cwe = quelque(s). Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Cwe pajs an u ciw = Quelques enfants de la ville. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Cwe ciw-pajs an u ciw = Quelques enfants de ville. Cliquer ici pour entendre la prononciation

* RÈGLE IMPORTANTE À CONNAÎTRE : Ici "cwe" se rapporte à "pajs", une particule devant un groupe de noms se rapporte toujours au premier nom, EXCEPTÉS les articles définis et indéfinis : "U" et "Y" qui eux se rapportent au dernier nom du groupe.

Dans le groupe, la définition (comme avec "U" = Le, la, les) ou l'indéfinition (comme avec "Y", ou un pluriel sans article aucun ou avec "At" = un, des), s'exprimera avec l'absence (deux mots non liés, séparés par un espace : Définition = "du", "de l'", "de la" [SINGULIER]; "des" [PLURIEL]) ou la présence d'un tiret entre deux mots (Indéfinition = "de", "d'" [SINGULIER ou PLURIEL]) et à reculons comme on l'a vu.

ex: La vie de l'Homme = U om wit. (om = Homme, être humain; wit = vie) Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: La vie d'Homme = U om-wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: La vie d'Hommes = U oms-wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Vie de l'Homme = Om wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Vie d'Hommes = Oms-wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Vie des Hommes = Oms wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: La vie des Hommes = U oms wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Les vies des Hommes = U oms wits. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Les vies d'Hommes = U oms-wits. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Les vies d'Homme = U om-wits. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: Une vie de l'Homme = Y om wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Une vie d'Homme = Y om-wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Une vie d'Hommes = Y oms-wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Vie de l'Homme = Om wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Vie d'Hommes = Oms-wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Vie des Hommes = Oms wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Une vie des Hommes = Y oms wit. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Des vies des Hommes = Oms wits (ou) At oms wits. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Des vies d'Hommes = Oms-wits (ou) At oms-wits. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Des vies d'Homme = Om-wits (ou) At om-wits. Cliquer ici pour entendre la prononciation

Comme on l'a compris lorsqu'il y a des noms qui se suivent le cas dit 'génitif' dans les grammaires s'exprime à reculons en Silarg.

ex: La gestion des comptes de la banque est difficile = U bahc oeps dqest syd dis. Cliquer ici pour entendre la prononciation
avec : bahc = banque, oeps = comptes, dqest = gestion, syd = est, dis = difficile.

De (génitif) et pronom personnel :

ex: an aqh (ou) odk (ou) oh'qh = de moi. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: an ejs (ou) edk (ou) oh'js = de toi. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: an yem (ou) yedk (ou) oh'bhm = de lui. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: an ajf (ou) adk (ou) oh'bhm = d'elle. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: an oz (ou) ydk (ou) oh'z = de ça. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Tout ce qui à moi est à toi = Pah syd odk syd edk. Cliquer ici pour entendre la prononciation
La possibilité 2 sera à préférer (ex: "odk" : est à préférer à "an aqh" et à "oh'qh").

Donc dans le cas de pronom personnel contracté utiliser : " oh " + pronom personnel contracté
Voir liste complète dans ce document au paragraphe " Les pronoms personnels ".

* De : (origine)

Le traduire par "do" Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: Elle ira de Lyon à Rouen : Dqarf do Ljoh dqu Rwah. Cliquer ici pour entendre la prononciation

* De : (au sujet de)

Le traduire par "de" ( prononcer bien : dè ) Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: Ils parlent de son aventure, lui qui en a trop dit à ce sujet : Vihd de zye dwen, yem ci djyerl nim de'z. Cliquer ici pour entendre la prononciation



Sommaire

$ Les noms propres : U NOMS EW

- Comme dans les langues utilisant l'alphabet latin on met une majuscule aux noms propres, mais en Silarg la notion de majuscule est plus restrictive qu'en français, ainsi "les Français" s'écrira "u frahsvhiz", mais "Dieu" : "Dew".

Le dictionnaire est à consulter en cas de doute.

@ En Argpal une apostrophe inversée ( ` ) précède tout nom ayant une majuscule en écriture latine, excepté les premiers mots de phrase n'étant pas eux-même noms propres...

- L'influence de cette règle a une incidence sur l'écriture latine de la langue Silarg: Ainsi lorsqu'on écrit un texte en majuscules, on précèdera les éventuels mots portant une majuscule en écriture classique par ce même apostrophe `.

. Si l'on n'a pas ce caractère on pourra utiliser l'apostrophe normal: '.

ex: Les Dupont viendront manger ce soir : Uvhs Dupont cihrf faga qo. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: LES DUPONT VIENDRONT MANGER CE SOIR : UVHS `DUPONT CIHRF FAGA QO.

Comme pour les noms communs le génitif s'exprime de la même façon avec les noms propres :

ex: La voiture de Marie : U Mari ban. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Le stylo de M. Pourcel : U Np Pourcel stil. (Np pour Nahp=Monsieur) Cliquer ici pour entendre la prononciation



Sommaire

$ Cas particulier de l'adverbe "ol" : "OL"  Y TOEKAW ADW.

"ol" à la base signifie "où", mais il est aussi utilisé pour remplacer les prépositions : dans, en (in $); à (statique) et même quand cela ne pose pas de problème de compréhension : sur (ep $); sous (syb $)... Pour mieux comprendre pourquoi on pourra le traduire par : "là où est".

ex: Je vis à Marseille : Witod ol Marsil. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Je marche dans la cité : Dqawnod ol u ciw. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Je suis sur un bateau : Sod ol y naw. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Je cherche mon chien près du lieu où je l'ai perdu : Txod jo can proe u top ol amtorl yem. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Mais où est donc mon canard ? : Ma fh'ol syed jo aend ? (Voir l'interrogation plus loin) Cliquer ici pour entendre la prononciation
Mais:
ex: Cet avion va à Tahiti : Oz ef dqyd dqu Takiti (ou) Oz ef dqubh Takiti. Cliquer ici pour entendre la prononciation
Si on écrit :
ex: Oz ef dqyd ol Takiti : Cet avion vole à Tahiti. Cliquer ici pour entendre la prononciation



Sommaire

$ L'adjectif : U DQEG.

* Invariable et toujours devant le nom qu'il qualifie.

(Lorsqu'un adjectif suit un nom, le verbe "être" entre eux deux est sous-entendu, cela ne concerne pas les participes passés (voir ci-après)).

ex: u mag doms : les grandes maisons Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: u doms mag : les maisons sont grandes Cliquer ici pour entendre la prononciation
mais :
ex: psyerl zye fin fawk = il avait trouvé sa fin ignoble. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: u blej sil syrl pawl nybaw : le ciel bleu était un peu nuageux. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: u flojs mag cep : le grand jardin des fleurs. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: u frahsw deem grahm : la grammaire du français officielle. (=la g.o.du f.) Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Adjectif et noms propres: Ici aussi il les précède...

ex: txa Lwi : Louis le laid. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: ble Qac : Jacques l'aveugle. Cliquer ici pour entendre la prononciation

* Le participe passé qui est en soi un adjectif peut se trouver après le nom si cela ne pose pas de problème de compréhension.

ex: Dqens witihrl ol oz mon amtj : Des gens vivaient dans ce monde perdu. Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Sinon il qualifie prioritairement le nom qu'il précède.

ex: U amtj mon dqens : Les gens du monde perdu. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: U mon amtj dqens : Les gens perdus du monde. Cliquer ici pour entendre la prononciation

* Un adjectif est invariable mais il peut être substantivé :

1) Pour un homme avec le suffixe vh, une femme le suffixe (k)am:

ex: Un grand frappait une faible : Y magvh phityerl y dqoebam. Cliquer ici pour entendre la prononciation

- On peut aussi substantiver l'article qui précède l'adjectif

ex: <idem> : Yvh mag phityerl ykam dqoeb. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: Yvhs ymt : Des gros (hommes). (yvhs = y + vh + s (pluriel)) Cliquer ici pour entendre la prononciation

On aura tendance à choisir la deuxième solution car un adjectif avec le suffixe vh ou (k)am peut déjà avoir un sens propre, ainsi :
ti = petit, tivh = jeune homme, tikam = jeune fille, alors que : yvh ti = un petit homme, ykam ti = une petite femme. Ces cas particuliers sont dans le dictionnaire. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: faw = feu : + vh : fawvh = pompier / naw = bateau : + vh : nawvh = marin. Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: fa (fabrication) + vh : favh = homme lié à la fabrication, "ouvrier". Cliquer ici pour entendre la prononciation

2) Pour le neutre avec les articles et particules seuls:

- Articles: u (le: défini sing.), uzh (les: défini plur.), y (un: indéfini sing.), yzh (des: indéfini plur.) Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Démonstr.: oz (ce), ozis (ces) (devant un non-substantif : adjectif, nombre...) Cliquer ici pour entendre la prononciation

- Distrib.: at (du, de la) Cliquer ici pour entendre la prononciation

ex: Le bleu est une jolie couleur : u blej syd y biw cyl. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Une grande maison me plaît plus qu'une petite : y mag dom plyd ojc pew da y ti. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Les plus rapides sont les plus chers : pewls raf sihd pewls car. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: De plus fortes vagues : pew wald fhags. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Le noir de ses yeux : U mew an za ogs. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Ces arbres sont plus beaux que ces plus petits : Oz fyts sihd pew bew da ozis ti. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Des vertes et des pas mûres : Yzh vir ej on dqat. Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: Du bon : at ju (ou) phil ju (=quelque chose de bon). Cliquer ici pour entendre la prononciation



Sommaire

$ L'adverbe : U ADW

* Adverbes réguliers :

=> Ajout au ahjm (radical) du suffixe ijl : 1er groupe

=> (k)il : 2ème groupe.

* Adverbes intrinsèques :

=> dictionnaire.

ex: ab = alphabet => abil : alphabétiquement Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: jyc, ahw = agréable => agréablement : jycil, ahwil Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: actuellement : nun Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: de bas en haut : ah Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: de haut en bas : ca Cliquer ici pour entendre la prononciation
ex: vite : txel Cliquer ici pour entendre la prononciation

* Cas d'adjectifs jouant le rôle d'adverbes :

ex: Elles sont là ? Évidemment où veux-tu quelles soient... : Hsahd eqh? Deel hol cwed sahd...

Un adjectif ayant le rôle d'un adverbe, "deel" (= évident), le joue car dans ce contexte, il ne peut avoir d'autre sens.
Bien sûr, la construction avec suffixe, est toujours possible, en l'occurence, la phrase suivante est tout aussi correcte :

ex: Elles sont là ? Évidemment où veux-tu quelles soient... : Hsahd eqh? Deelil hol cwed sahd...
ex: Il parle trop rapidement. : Vyd nim raf. (ou) Vyed nim rafil.

MAIS :

ex: Rangez-les alphabétiquement avant de me les rendre SVP... : Slig' yls abil aht ensa yls ojc pli...
(Litt. Triez-les alphabétiquement avant les retourner à moi SVP...
(donc)
Triez-les alphabétiquement avant de me les retourner SVP...)

Dans ce cas-ci "ab" qui signifie "alphabet", qui est donc un substantif, un nom commun et non un adjectif ne peut être utilisé en tant qu'adverbe, et on ne peut utiliser "abaw" qui signifie "alphabétique" (adj) car ce dernier n'est pas un adjectif intrinsèque, pour exister comme tel il a été pourvu du suffixe "aw", donc la seule possibilité aura été de créer et utiliser un adverbe digne de ce nom en usant du suffixe "il" vu au début de ce paragraphe. (Voir aussi le tableau des suffixes).



Sommaire

$ ET, OU, "," et ";" : EJ, EE, OW, OE "," ej ";"

* Dans la langue Silarg il y a deux "et" et deux "ou" :

- EJ : associatif / EE : séparatif

ex: U gajs ej u fajs : Les hommes et les femmes
ex: U gajs ee u fajs : Les hommes d'une part et les femmes d'autre part.
ex: U gaj ej faj pajs : Les enfants de l'homme et de la femme.
ex: U gaj ee faj pajs : L'homme et des enfants de la femme. (coupure)
ex: Vyed dqu u gajs ej fajs ci txeedihrl.

Il parle aux hommes et aux femmes qui ont tous réussi.
(Ici mise en facteur des deux groupes et de "dqu u" (aux))

ex: Vyed dqu u gajs ee dqu u fajs ci txeedahrl.

Il parle aux hommes et puis aux femmes qui elles ont réussi.
(Ici séparation des deux groupes et rajout de "dqu u" car "ee" sépare.

ex: Wyrl u magz ej glor : Il y avait la grandeur et aussi la gloire.
ex: Wyrl u magz ee glor : Il y avait la grandeur et puis de la gloire.
ex: Wyrl u magz ee u glor : Il y avait la grandeur et puis la gloire.

- OW : associatif / OE : séparatif

. même principe mais avec la notion "ou".

ex: Fagorf pahn ow rorf ag.
ex: Je mangerai du pain ou je boirai de l'eau.
(Ici l'un ou l'autre ou les deux)

ex: Fagorf pahn oe rorf ag.
ex: Je mangerai du pain ou bien je boirai de l'eau.
(Ici l'un ou l'autre mais pas les deux)

- ",": associative / ";" : séparatif

. même principe mais avec cette notion de ponctuation.

ex: Wyrl fryts, titxiz, vins, ag ohcj.
ex: Il y avait des fruits, des légumes, des vins, de l'eau tous avalés.
ex: Wyrl fryts, titxiz, vins; ag ohcj.
ex: Il y avait des fruits, des légumes, des vins puis de l'eau avalée.
(Si on prononce ces deux phrases on marquera un temps plus long au niveau du ";" mais dans ce cas il est préférable d'utiliser "ee")

- EEW : sens : ET/OU :

ex: Wyrf gajs eew fajs.
ex: Il y aura des hommes et/ou des femmes (c'est-à-dire: il y aura des hommes et des femmes ou seulement des hommes ou seulement des femmes).



Sommaire

$ Les DQEHWS : Pour dqen (personne) & vow (voyelle) fusionnés :

En Silarg il n'y a pas de pronoms personnels tels qu'on les connaît en français, il s'agit des dqehws, des voyelles orales ou nasales qui jouent ce rôle. Pour conjuguer complètement il faut le temps, celui-ci est indiqué après le dqehw sous la forme d'une ou plusieurs consonnes.

On appelle ces consonnes/temps les tehcsiz (de "tehs" temps et "cson" consonne fusionnés, les temps se transcrivant avec une ou plusieurs consonne(s)).

La combinaison dqehw + tehcs s'ajoute après le verbe auquel on a oté le suffixe -ihl ou -a de l'infinitif, c'est ainsi qu'on conjugue.

* Leur sens français :
 
DQEHWS
Equivalence en français
Précisions
o
je
 
e
tu, vous
le vouvoiement est possible avec pronom "e", voir plus loin...
ye
il
masculin
a
elle
féminin
y
ça, il, elle
neutre
yh
on
quelqu'un, chose inconnue, imprécision
u
nous
 
ih
ils
masculin, neutre
ah
elles
féminin

[ J'avais décidé le 08/02/1997 de rajouter deux personnes à cette liste:

- ue     il, elle, ça    (dieu; spectre; être non terrestre; etc.)

- ueh    ils, elles    (dieux; spectres; êtres non terrestres; etc.)

Ceci avait éte laissé à l'appréciation temporelle (allais-je les conserver ?)

Ce fut motivé par mon amour de l'étrange, du surnaturel et de la science-fiction dont pour cette dernière sont issus les noms propres Argpal, Argclaw et Silarg.

Mais depuis, le 02/12/1998 j'ai modifié cette approche, ces dqehws sont désormais utilisés avec un sens négatif, ils seront utilisés pour les êtres mauvais et que l'on considère avec mépris voire peur...
 
ue
il, elle, ça
sens négatif, être mauvais
ueh
ils, elles
sens négatif, êtres mauvais

ex: Cuehd : Les extra-terrestres arrivent.

Ici il s'agirait d'êtres comme on en voit dans le fameux "Alien", s'il avait été question des Martiens de Ray Bradbury dans "Chroniques Martiennes" on aurait plutôt utiliser les dqehws 'ye', 'a', 'ih', 'ah' les mêmes que pour les humains donc, vu leur comportement général dans cet ouvrage.

Pronoms: uel: contracté: 'vhl (Lui)  /  uehs : contracté: 'vks (Eux)

Adj poss. : zue : son, ses / nueh : leur(s)

Pron poss. : zues : le(s) sien(s), etc. / nuehs : le(s) leur(s), etc.

Le suffixe 'or' pourra devenir 'uer' dans ce contexte.

On pourra utiliser 'ue' par exemple pour un personnage comme le diable, les mauvais esprits et par dérision pour les personnes que l'on ne porte pas en grande estime.

ex: Scatued aqh = Il (ou elle) m'emmerde ce con.

On l'utilisera pour marquer le dégout qu'un être nous inspire.

Avec 'ue' en tant que voyelle dans un mot celui-ci n'aura pas un sens plus ou moins négatif, par contre 'ueh' sera utilisé pour créer des mots avec un sens dédaigneux voire insultant en remplaçant par exemple des voyelles de noms ou d'adjectif par 'ueh'...

ex: Sued on cyh sued cueh = (en fait intraduisible exactement)
Ce tarré n'est pas con mais d'une grande connerie.

Le suffixe 'vh' pourra devenir 'vk' dans cette perspective.

ex: Y phetistvk dejluerl jo ban, dquegh fihl ew spowa...
Un con d'extrémiste a détruit ma voiture, que ce con aille se faire soigner... ]

* Pour les êtres vivants non humains (animaux) : 3ème personne.

- Utiliser généralement : y (neutre) si l'on ne connaît pas le sexe ou si on ne veut pas préciser le sexe.

- Sinon choisir le dqehw en fonction du sexe.

ex: Y tig twyrl y wac : Un tigre a tué une vache.
ex: Y tig twyerl y wac : Un tigre mâle a tué une vache.
ex: Y tigam twarl y wac : Une tigresse a tué une vache.

* Le dqehw YH :

ex: Cyhrl : Quelqu'un ou quelque chose est venu (sans en connaître rien)
ex: Y om cyhrl : Un être humain est venu (sans connaître son sexe).
ex: Y tig cyhrl : On suppose qu'un tigre est venu (sans en être sûr).



Sommaire

$ Les verbes : U VERBS

* En Silarg il y a deux groupes de verbes et de mots associés :

Chaque groupe a ses propres suffixes à partir desquels on peut créer ses noms, adjectifs, adverbes,  et autres mots associés.
(Voir tableau "Suffixes Silarg" dans site)

* VERBES :

Il n'y a pas d'auxiliaire en Silarg : diverses combinaisons suffixales joueront ce rôle.

* 1er groupe : verbes fréquents et quelques autres

* 2ème groupe : tous les autres verbes

 

     

Appelation française

Suffixes français

1er gr. Silarg

2ème gr. Silarg

Exemple

Infinitif présent

er, ir, oire, re...

ex: parler, finir, rire

ihl

a

(après consonne)

ka

(après voyelle)

ex: fihl (faire)

ex: amta (perdre)

ex: sika (supposer)

Infinitif passé

1) avoir + participe passé ;

2) être + PP.

ex: avoir mangé

ex: être parti...

ath'

ja

(suffixe après consonne)

sha

(suffixe après voyelle ou semi-voyelle précédée d'une voyelle)

ex: fath' (avoir fait)

ex: amtja (avoir perdu)

ex: sisha (avoir supposé)

Participe présent

ant, issant...

ex: (en) mangeant; finissant...

idh

ihw

(après consonne)

kihw

(après voyelle)

ex: fidh (faisant)

ex: amtihw (perdant)

ex: sikihw (supposant)

Participe passé

é, i , u...

ex: parlée; vus; prise; entendu...

ath

j

(suffixe après consonne)

sh

(suffixe après voyelle ou semi-voyelle précédée d'une voyelle)

ex: fath (fait)

ex: amtj (perdu)

ex: sish (supposé)

Participe présent composé

1) ayant + participe passé ;

2) étant + PP.

ex: ayant donné

ex: étant parti

idh'

ihw'

(après consonne)

kihw'

(après voyelle)

ex: fidh' (ayant fait)

ex: amtihw' (ayant perdu)

ex: sikihw' (ayant supposé)

Être en train de

ex: Être en train de donner

ihla

aka

(après consonne)

kaka

(après voyelle)

ex: fihla (ayant fait)

ex: amtaka (ayant perdu)

ex: sikaka (ayant supposé)

Avoir été en train de

ex: Avoir été en train de donner

atha

jaka

(après consonne)

shaka

(après voyelle)

ex: fatha (Avoir été en train de faire)

ex: amtjaka (Avoir été en train de perdre)

ex: sishaka (Avoir été en train de supposer)

Ayant été en train de

ex: Ayant été en train de donner

idha

ihwa

(après consonne)

kihwa

(après voyelle)

ex: fidha (Ayant été en train de faire)

ex: amtihwa (Ayant été en train de perdre)

ex: sikihwa (Ayant été en train de supposer)

ex: sihl : être | sidh : (en) étant | sath : été |

| sath' : avoir été |

| sidh' : (en) ayant été |

ex: jihl : avoir | jidh : (en) ayant | jath : eu |

| jath' : avoir eu |

| jidh' :(en) ayant eu |

ex: scihl : écrire | scidh : (en) écrivant | scath : écrit |

| scath' : avoir écrit |

| scidh' : (en) ayant écrit |

ex: cihl : venir | cidh : (en) venant | cath : venu |

| cath' : être venu |

| cidh' : (en) étant venu |

ex: fana : raconter | fanihw : (en) racontant | fanj : raconté |

| fanja : avoir raconté |

| fanihw' : (en) ayant raconté |

ex: mwiha : soustraire | mwihihw : (en) soustrayant | mwihsh : soustrait |

| mwihsha : avoir soustrait |

| mwihihw' : (en) ayant soustrait |

ex: tana : mourir | tanihw : (en) mourant | tanj : mort |

| tanja : être mort |

| tanihw' : (en) étant mort |

ex: Il errait comme un chien perdu : Ejlyerl cwaj y can amtj.

ex: Un appartement amélioré : Y flat piwsh.

ex: Un adjectif rendu adverbe : Y dqeg adwj.

ex: être en train de penser : psihla (ou) psidh
ex: être en train de conduire : feraka (ou) ferihw

ex: avoir été en train de penser : psatha.
ex: avoir été en train de conduire : ferjaka.
ex: avoir été en train de chanter : cahwshaka.

ex: ayant été en train de penser : psidha.
ex: ayant été en train de conduire : ferihwa.
ex: ayant été en train de chanter : cahwihwa.



Sommaire

$ La conjugaison : U TEHSAJ : verbe - infinitif + dqehw + tehcs

* Les tehcsiz : Pour tehs (temps) & cson (consonne) fusionnés :

* Leur équivalence en temps français :
 
TEHCSIZ (=Suffixes temps)
TEHSIZ (=Temps)
Temps Français
d (+ a)
(CURS) IHC
Présent simple (progressif)
rl (+ a)
(CURS) AC
Passé simple, Passé composé / (Imparfait)
rnt (+ a)
(CURS) REJ AC
Plus-que-parfait (progressif)
rf (+ a)
(CURS) OC
Futur simple (progressif)
rnf (+ a)
(CURS) REJ OC
Futur antérieur (progressif)
rq (+ a)
(CURS) SIZ
Conditionnel présent (progressif)
rnq (+ a)
(CURS) AC SIZ
Conditionnel passé (progressif)
gh (+ a)
(CURS) DQUS
Impératif présent (progressif)
dhl (+ a)
(CURS) AC DQUS
Impératif passé (progressif)

(1) Le présent simple des verbes du 2ème groupe peut se faire avec 'bh' à toutes les personnes, remplace un sujet soit évident, soit signifie "je".

ex: fanbh = je raconte; oz faj fanbh = cette femme raconte; pajs jogbh = des enfants s'amusent; oz doms tis vod simbh ojc onrel = ces maisons dont je parle me semblent irréelles; je t'aime = majbh ejs (mieux utiliser le "mot phrase" : majj (= "je t'aime" à lui tout seul) ); sopbh = je dors.

(2) Le AC des verbes du 2ème groupe peut se faire avec Participe Passé + 'bh' à toutes les personnes, remplace un sujet soit évident, soit signifie "je". L16Q1997.

ex: fanjbh = j'ai raconté; oz faj fanjbh = cette femme a raconté; pajs jogjbh = des enfants se sont amusés; oz doms tis vorl simjbh ojc onrel = ces maisons dont je parlais m'ont semblé irréelles; je t'ai aimée = majshbh ejs; sopjbh = j'ai dormi

ex: sihl - ihl + o + d : sod = je suis
ex: vihl - ihl + a + rl : varl = elle a parlé
ex: scihl - ihl + ih + rnq : scihrnq = ils auraient écrit
ex: cihl - ihl + yh + rnf : cyhrnf = quelqu'un sera venu
ex: fana - a + u + rf : fanurf = nous raconterons
ex: tana - a + ye + gh : tanyegh = qu'il meure
ex: scihl - ihl + e + gh : scegh = écris (ou) écrivez
ex: fana - a + ' : fan' = raconte (*)
ex: fana - a + e + gh : fanegh = raconte (*)
ex: cyrsa - a + j + ' : cyrsj' = aie couru
ex: cyrsa - a + e + dhl : cyrsedhl= aie couru
ex: oz dqens adqihd (ou: adqbh) aqh : ces gens m'aident.

(*) A l'impératif des 2èmes personnes (dqehw "-e" + tehcs "gh" : -egh) et seulement pour les verbes du 2ème groupe, la combinaison "-egh" peut s'omettre et être remplacée par une apostrophe (d'où voyelle longue).

Cette formule est à préférer.

@ En Argpal : On écrit le tilde correspondant à l'apostrophe sur sinon sous le signe.

@ Noter, dans ce cas, que le point correspondant aux voyelles longues est obligatoire.

ex: Dqus' ej bworf : Ordonne et j'obéirai.
ex: Wyrf ahj gat ahns di apod oz dom : Il y aura bientôt quatre ans que j'habite cette maison.

(3) A l'impératif passé des 2èmes personnes ("e" + "dhl") et seulement pour les verbes du 2ème groupe, la combinaison "-edhl" peut s'omettre et être remplacée par le participe passé + apostrophe (d'où voyelle longue). Cette formule est à préférer. (L16Q1997)

ex: Ofj' aht ensorf : Aie éteint avant que je sois revenu.
ex: Sbosh' ihjc nis stihrf nescyr : Ayez enseigné à ces gens sinon ils resteront ignorants.

* Le futur immédiat : présent + particule "ahj" qui veut dire : bientôt.

ex: Ils vont partir : Qihd ahj.
ex: Je vais écrire : Scod ahj.
ex: Vous êtes sur le point de gagner : Ged ahj.

note: souvent on pourra utiliser le futur simple seul pour cette notion.

REM: L'adverbe AHJ utilisé comme préfixe permet de développer une fonction analogue, ce préfixe sera systématiquement suivi d'un tiret.

ex: Avé César ceux qui vont mourir te saluent : Aw Csar u ahj-tanors sawihd ejs.

Explication : u ahj-tanors : littéralement : les bientôt-mourants.

ex: Ceux qui vont arriver ne connaissent pas ceux qui viennent de partir : U ahj-coews nihd on u nej-qoews.

Explication :
u ahj-coews : littéralement : les bientôt-venants.
u nej-qoews : littéralement : les il_y_a_peu-partants.

* Le passé proche : présent + particule "nej" qui peut se traduire par : il y a peu.

ex: Elles viennent de rentrer chez elles : Ensahd ap nej.
ex: On vient de me saluer : Wawyhd aqh nej.

note: souvent on pourra utiliser le passé simple seul pour cette notion.

REM: Comme pour AHJ (voir ci-dessus) l'adverbe NEJ utilisé comme préfixe permet de développer une fonction analogue, ce préfixe sera systématiquement suivi d'un tiret.

ex: Ceux qui viennent de mourir ne peuvent plus saluer César ni personne d'ailleurs : U nej-tanors tihd jup sawa Csar new ohns txet...

Explication : u nej-tanors : littéralement : les il_y_a_peu-mourants.

* Le passé proche : présent + particule "nej" qui peut se traduire par : il y a peu.

ex: Elles viennent de rentrer chez elles : Ensahd ap nej.
ex: On vient de me saluer : Wawyhd aqh nej.

note: souvent on pourra utiliser le passé simple seul pour cette notion.

* Ahj et nej pourront être utilisés pour ajouter une nuance de temps future ou antérieure.

ex: Elles viendront bientôt : Cahrf ahj.

ex: Elles viendront un peu plus tôt : Cahrf nej.



Sommaire

$ Conjugaison : remarques : TEHSAJ : REMS

* Même si le sujet est différent d'un pronom en français, l'équivalent Silarg utilisera les dqehws, toujours pour le premier groupe, pour le deuxième l'ensemble dqehw+d, au présent peut être remplacé par 'bh' comme je l'avais déjà indiqué plus haut. La prononciation de 'bh' je le rappelle est un léger 'e' (dans le mot français 'regard'), après une consonne on appuie un peu plus sur cette dernière consonne, c'est tout, un peu comme le "j" mouille une consonne, une semi-consonne se prononce faiblement puis suivie d'un léger 'e' pour que la prononciation soit possible, en fait le mot 'amtj' se prononce <amtjbh> effectivement.
Le mot 'frahsvh' se prononce <frahsvhbh>, pour en revenir à notre 'bh' après une voyelle c'est aussi un 'e' <yy> faible, asyllabique.

ex: Ils racontent : Fanihd
ex: Les gens racontent : U dqens fanbh. : (ou) : U dqens fanihd.

ex: J'écris : Scod
ex: Les scribes écrivent : U scribs scihd (uniquement).

ex: Cet homme protège bien sa famille : Oz gaj im zawbh zye fahl.

ex: Cette femme attend son mari : Oz faj wobh za phaj.

* Le cas particulier du verbe wihl (y avoir) :

Il peut se conjuguer à toutes les personnes, on le traduira ainsi :

ex: Wed, wod ej wihd : Il y a toi, il y a moi et il y a eux.

Sa forme avec le dqehw "y" neutre est utilisé dans les cas autres,

ex: Il y a ça et ces gens : Wyd yl ej oz dqens.



Sommaire

$ Les actions dans le temps :  U AJTS IN TEM

* Le présent joue le même rôle qu'en français.

ex: Je lis : Ljod.

- Il exprime aussi bien une vérité permanente qu'une action habituelle ou encore progressive bien que pour cette dernière on peut recourir au suffixe "a" qui s'ajoute au tehcs -d. A ne pratiquer que pour insister sur cette notion.

ex: Ils sont en train de faire leurs devoirs : Dom-trawihda. (de dom-traw: dom (maison) et traw (travail) = "travail à la maison" rendu verbe "dom-trawa" et conjugué ici à la 3ème personne masculin/neutre du pluriel du présent simple (IHC) )

* Le passé :

- Comme pour le présent utiliser le plus souvent le tehcs -rl pour traduire le passé simple, le passé composé ou encore l'imparfait, à noter que pour ce dernier si l'on veut préciser une action continue y adjoindre "a".

ex: Il pleuvait lorsque je suis arrivé à la maison : Bhyrla cwan ahwdorl ol u dom.

* Action à une date non précisée :

Ejt équivaut à "encore" ou "toujours" dans ce contexte.

ex: Ils ont acheté un chien, ils l'ont toujours : Emihrl y can, jihd yl ejt.

ex: Ils y sont encore pour un bon moment : Sihd ejt i to y lon driz.

* Expression de la durée : dri (pendant); dqih (depuis); wihl (y avoir)

ex: Je vis à Marseille depuis ma naissance : Witod ol Marsil dqih jo nas.

ex: Je resterai à Paris pendant une semaine : Storf ol Pari dri waj set.

ex: Il y a longtemps qu'elles sont parties : Qahrl wyd lohg (ou) Qahrl dqih lohg.

ex: Elles sont parties pendant longtemps : Qahrl dri lohg.

ex: Cela fera bientôt huit mois qu'ils vivent ensemble : Witihd syn wyrf ojt mens ahj. [litt.: Ils vivent ensemble il y aura huit mois bientôt] (ou) Witihd syn dqih ojt mens ahj. [litt.: Ils vivent ensemble depuis huit mois bientôt].

"Wihl" est irremplaçable quand le temps qu'il utilise n'est pas le passé AC (suffixe "-rl"), le présent (suffixe "-d") ou le futur OC (suffixe "-rf") :
ex: Il y aurait eu trois mois de bonheur si le soleil avait été moins chaud : Wyrnq tir lathtaw mens si u sol syrnq mih dqoef. [litt.: Il y aurait eu trois mois de bonheur si le soleil aurait été moins chaud].

ex: Ce perroquet n'aura connu finalement qu'un an de bonheur avant qu'il ne soit capturé et arraché à son Amazonie natale... : Oz pihw jyernf coj waj lathtaw ahn aht sihl phaldj ej foetxj do zye nataw Amazon.

ex: Il y aura bientôt un an que j'ai vu Rio: Vworl Riw wyrf ahj waj ahn.

ex: Cela s'est passé pendant un orage : Ghyrl dri y nihb.

Dri exprime la notion de temps intrinsèquement. Ainsi il est inutile d'ajouter cette notion qui est donc implicite en Silarg...

ex: Pendant une période de bonheur, on est heureux et on ne pense qu'à l'instant présent : Dri y latht, sud yg ej psud coj de u ihc.

Noter que "dri" substantivé en "driz" signifie moment (court ou long), durée de temps...

ex: Ils discutent depuis un moment et je ne sais toujours pas de quoi : Cytihd dqih y driz ej nods qehp cwej.

(REM: "Cyta" (discuter) est toujours transitif comme parfois "discuter" l'est en français, comme dans ex: "ils discutent foot-ball" = "Cytihd pebol"; MAIS ex: "Elles discutent au sujet de son livre" = "Cytahd za lig").



Sommaire

$ L'interrogation : U LIZ

* Utilisation de : " Fh' " sinon de " li ". (fh' = souffle (f bilabial)). Cette combinaison " fh' " peut se noter " h " tout en conservant la même prononciation (ceci ne vaut que pour l'interrogation).

ex: Fh'ol sed ? / Hol sed ? : Où es-tu ?
ex: Fh'cwej wyd ol u tiv qo ? / Hcwej wyd ol u tiv qo ? : Qu'y a-t-il à la télévision ce soir ?
ex: U fhen li fhyd ? : Le vent souffle-t-il ?
ex: Fh'cyr sed tris ? / Hcyr sed tris ? : Pourquoi êtes-vous tristes ?
ex: Fh'sihd fto nju cwip ? / Hsihd fto nju cwip ? : Sont-ils en faveur de notre équipe ?
ex: Y tig, fh'sed sic ?! / Y tig, hsed sic ?! : Un tigre, en êtes-vous sûr ?!
ex: Fh'caj tim stimed u txaht ? / Hcaj tim stimed u txaht ? : A combien estimez-vous la réparation ?
ex: Fh'y naw ? / Hy naw ? : Un bateau ?
ex: Fh'cwan bihg-gorf ? / Hcwan bihg-gorf ? : Quand gagnerai-je au loto ?



Sommaire

$ Les négations : U NEGS

* En Silarg la négation simple correspondant au "ne...pas" français peut se faire de deux façons.

Toujours possible le fait de placer la particule "on" après le verbe, ou "s" collé à la fin du verbe à condition de ne pas faire de liaison du tout avec le mot qui le suivrait.

ex: Je parle : Vod
ex: Je ne parle pas : Vods (à préférer ici à: Vod on).

ex: Je parle français avec eux : Frahswod ga ihs.
ex: Je ne parle pas français avec eux : Frahswods ga ihs (ou) Frahswod on ga ihs.

Cette règle s'applique aussi à tous les temps et même à l'infinitif.

ex: Demain je ne viendrai pas chez toi : Mahj corfs ap ejs : (ou) : Mahj corf on ap ejs.

ex: Ne pas faire de bruit : Tolas. (tol=bruit, tola=faire du bruit)
ex: Taisez-vous : Txoe' (ou) Veghs (=ne parlez pas)
ex: Ne crions pas : Crilughs
ex: Ne criez pas : Cril's <cri-ls> ne peut être confondu avec "crils" <crils> qui ainsi signifie: des cris.

Note: Avec le participe passé on utilise seulement la négation "on" (se place devant...)

ex: On cwath : non voulu.

* Les autres négations Silarg sont des particules indépendantes se plaçant après les verbes, en voici la liste...

- Jup : Ne plus.
ex: Cwad jup faga : Elle ne veut plus manger.

- Jups : Ne plus jamais.
ex: Jorf jups ol u qaw : Je n'irai plus jamais à la mer.

- Ajm : Ne jamais.
ex: Vworl ajm yhn cwaj e : Je n'ai jamais vu quelqu'un comme vous.

- Coj : Ne que.
ex: Onfyerl coj zye fils : Il ne souhaitait la bienvenue qu'à ses amis..

- Ihns : Ne rien.
ex: Oz can cwyed ihns : Ce chien ne veut rien.

- Ims : Ne absolument pas. (de "im" (= très, beaucoup) et "s" une des deux négations élémentaires avec "on")
ex: Cwad ims dqahwa ihs : Elle ne veut absolument pas les accompagner (eux).

- Ohns : Ne personne.
ex: Clam' ohns : N'appelle personne.

Note: Jamais (sans ne) se dit : jye (se place devant).
ex: Si jamais il vient : Si jye cyed.

. Evidemment elles peuvent aussi être utilisées sans les verbes.

ex: Jup ohns : Plus personne.
ex: Jups oz : Plus jamais ça.
ex: Coj stejs in sil : Que des étoiles dans le ciel.
ex: Jup coj aqh i : Plus que moi en ce lieu.



Sommaire

$ Les pronoms personnels : U TONOMS EW

* En Silarg les pronoms personnels sont tous dérivés de leur dqehw propre.

* Après certains mots comme "to" (pour), "de" (au sujet de), ils peuvent se contracter et devenir asyllabique, leur emploi pourra s'étendre davantage.

* Enfin quand il y a le sens de "à" + pronom personnel (dqu+tonom ew) on construit un nouveau pronom ainsi : dqehw + jc, malgré tout pour les deuxièmes personnes les formes dqu + contracté sont possibles pour donner un sens plus précis.

* Les voici :
 
DQEHW

Élément de base
Sens
Tonom ew
(Pronom Personnel : Sujet ou Complément d'Objet Direct)
Sens
Contracté
Dqu + tonom ew
(Pronom Personnel : Complément d'Objet Indirect)
ex: ojc = à moi
An + tonom ew (Génitif)

ex:
odk = de moi
o
je
aqh
moi, me
'qh
ojc
odk
e
tu
ejs
toi, te
'js
ejc, dqu'js
edk, oh'js
e
vous (politesse)
e
vous
'th
ejc, dqu'th
edk, oh'th
ye
il (masculin)
yem
lui (masculin)
'bhm
yejc
yedk
a
elle (féminin)
ajf
elle (féminin)
'jf
ajc
adk
y
ça, il, elle (neutre)
yl, oz
ça, lui, elle
'bhl, 'z
yjc
ydk
ue
il, elle, ça
uel
lui, elle, ça (péjoratif)
'vhl
uejc
uedk
yh
on (quelqu'un)
yhn
quelqu'un
'bkn
yhjc
yhdk
yh
on (quelqu'un)
phy
quelqu'une
'ph
dqu'ph
oh'ph
yh
on (quelqu'un, quelque chose)
yhl
quelqu'un, quelque chose
'bkl
yhjc
yhdk
u
nous
awz
nous
'wz
ujc
udk
e
vous (pluriel)
es
vous (pluriel)
'ths
ejc, dqu'ths
edk, oh'ths
ih
ils (masculin)
ihs
eux (masculin)
'jks
ihjc, dqu'jks
ihdk, oh'jks
ih
ils (neutre)
yls, oz
eux (neutre)
'ls, 'z
ihjc, dqu'ls, dqu'z
ihdk, oh'ls, oh'z
ah
elles (féminin)
ahjf
elles (féminin)
'dkjf
ahjc
ahdk
ueh
ils, elles
uehs
eux, elles (péjoratif)
'vks
uehjc
uehdk
inusité
qui
ci
qui
'j
ijc
idk
   
ew
se, me, te, etc. (action sur soi)
     
   
it
se, l'un l'autre (action réciproque entre deux personnes: "DUEL")
     
   
itx
se, les uns les autres (action réciproque entre plus de deux personnes)
     
   
ews
se/l'un l'autre (action sur soi et réciproque)
     
   
ih
autrui; cela (donne à un verbe a priori INTRANSITIF ou PRONOMINAL un sens exclusivement TRANSITIF)
     
Note: On peut combiner les tonoms ew entre eux.

REM: oz = ça, ce, cette, ces, celui-là, celui-ci, etc.

ex: Je parle une langue, je la parle : Vod y lihg, vod yl.
ex: Je parle à un ami, je lui parle : Vod dqu y fil, vod yejc.
ex: J'achète une bague à une fille, je la lui achète : Emod y ahl fto y fim, emod yl fto'ph (fto = en faveur de, pour).
ex: Il leur donne la volonté de vivre: Nwyed ihjc u cwaqh wita. (à eux)
ex: Il la leur donne : Nwyed ihjc oz. (à eux)
ex: C'est bien ce qu'elle leur dit : Im syd lee djad ahjc. (à elles)
ex: Quelqu'un va vous en parler : Vyhrf ejc de'z. (pour: de oz) : (Pour préciser à qui on s'adresse) Vyhrf dqu'ths de'z. (pour: dqu es)
ex: Ça aura été pour ça et rien d'autre : Syrnf to'z ej to ihns yt.
ex: On a volé ma voiture : Robyhrl jo ban.
ex: Il se regarde dans l'eau : Sweryed ew in ag.
ex: Cette maison, elle est à elles ? : Oz dom, hsyd nem ahdk ? (Litt: Cette maison, est-elle vraiment d'elles ?)
ex: Vôtres, les étoiles : Edk u stejs. (Litt: De vous, les étoiles. {de vous= "possession" de vous})
ex: Je me parle tout seul : Vod ew pah sow.
ex: Nous nous examinons : Spicud ew. (chacun sa propre personne)
ex: Nous nous examinons : Spicud it. (l'un, l'autre)
ex: Nous nous examinons tous : Spicud itx. (les uns, les autres)
ex: Nous nous examinons : Spicud ews. (chacun et l'un, l'autre)
ex: Nous nous examinons : Spicud ew itx. (chacun et les uns, les autres)
ex: Ils souffrent : Algihd.
ex: Il font souffrir / Ils donnent de la souffrance (à autrui) : Algihd ih.
ex: Elles s'abriteront (ou) Elles abriteront : Scepahrf (vt/vi) (Mais la première forme est prioritaire dans son sens)
ex: Elles abriteront : Scepahrf ih. (= Elles donneront un abri à autrui)

* Les pronoms réfléchis (moi-même, toi-même, etc.) se forment ainsi : tonom ew normal + "(k)ew".
ex: elle-même = ajfew.
ex: Vous le lui raconterez vous-même : Fanerf yl yejc ekew.
ex: Il faut le faire soi-même : Dyhd fihl yl yhnew.

* Les constructions avec " it " (= " l'un l'autre) se forment ainsi : élément + "-it".
ex: l'un et l'autre = ej-it.
ex: l'un ou l'autre = ow-it.
ex: l'un avec l'autre = ga-it.
ex: l'un contre l'autre = coe-it.
ex: l'un pour l'autre = to-it.
ex: l'un sans l'autre = vee-it.
ex: ni l'un ni l'autre = new-it.
ex: ni pour l'un, ni pour l'autre = new-to-it.
etc.

Le pluriel se construit avec " itx ", sur le même principe, c'est-à-dire :
ex: les uns contre les autres = coe-itx
etc.



Sommaire

$ Les adjectifs et pronoms possessifs : U DQEGS EJ CTYW TONOMS

Les dqehws sont à l'intérieur de chacun d'entre eux.

Comme en anglais ou en hollandais par exemple, ils s'accordent avec le possesseur et non l'objet possédé.

Ils ne prennent pas la marque du pluriel.

Les voici en correspondance avec leur dqehw respectif.
 
DQEHWS
Adjectifs possessifs
Sens
Pronoms possessifs
Sens
o
jo
mon, ma, mes
jos
le/la/les miennes
e
jee
ton, ta, tes 
jees
le/la/les tien(ne(s))
ye
zye
son, sa, ses (possesseur masc.)
zyes
le/la/les sien(ne(s))
a
za
son, sa, ses (possesseur fém.)
zas
le/la/les sien(ne(s))
y
ly
son, sa, ses (possesseur neutre)
lys
le/la/les sien(ne(s))
ue
zue
son, sa, ses (péjoratif)
zues
le/la/les sien(ne(s))
yh
zyh
son, sa, ses (possesseur inconnu)
zyhs
le/la/les tien(ne(s))
u
nju
notre, nos
njus
le/la/les nôtre(s)
e
jee
votre, vos
jees
le/la/les vôtre(s)
ih
nih
leur, leurs (possesseurs masc.)
nihs
le/la/les leur(s)
ih
ny
leur(s) (possesseurs neutres)
nys
le/la/les leur(s)
ah
nah
leur(s) (possesseurs fém.)
nahs
le/la/les leur(s)
ueh
nueh
leur(s) (péjoratif)
nuehs
le/la/les leur(s)

ex: mon livre : jo lig | mes livres : jo ligs.
ex: son livre (à lui) : zye lig | ses livres (à lui) : zye ligs.
ex: son livre (à elle): za lig | ses livres (à elle): za ligs.
ex: leur livre (à eux) : nih lig | leurs livres (à eux) : nih ligs.
ex: leur livre (à elles): nah lig | leurs livres (à elles) : nah ligs.
ex: c'est mon livre, oui c'est le mien et pas le leur (à elles) : syd jo lig, je syd jos ej on nahs.
ex: vos enfants ont laissé leurs jouets : jee pajs lejpihrl nih qogs.
ex: mon jardin est plus joli que le vôtre : jo cep syd pew biw da jees.
ex: rien n'est plus embêtant que de perdre son pantalon : ihns syd pew dohjk da amta zyh qel.
ex: notre maître nous donnera son savoir : nju nep nwyerf ujc zye naqh.
ex: cet arbre a perdu toutes ses branches : oz fyt amtyrl pah ly dqals.



Sommaire

$ Le tiret : U TRAGTI

* Un mot ne pouvant être écrit en bout de ligne peut être scindé et on place un tiret au bout de ce demi-mot, cette coupure peut se faire n'importe où dans le mot, néanmoins ce tiret n'a pas d'influence sur la prononciation, mais si la coupure se fait au niveau d'un tiret déjà existant on le remplace par le signe "=" et on prononce normalement la voyelle qui précède longuement (ainsi que l'accent tonique s'il y a lieu).

ex: Ej cwan dqorf ol Dqipt ol u Regs Dqon dqinorf y antihs elp ej ljo-
rf u jer scathzis ol dqoqhms.
(Et lorsque j'irai en Egypte dans la Vallée des Rois j'entrerai dans un temple antique et je li-
rai les écrits sacrés sur papyrus.)
REM: ljorf = je lirai.

ex: U dil ol wispyerf ga y mag tej-alg ej yt dols ol zye phe nyerf y maw=
djaqh xtyrnf yejc.
(Le jour où il se réveillera avec un grand mal de tête et d'autres douleurs dans son corps il saura qu'une malé-
diction sera tombée sur lui.)
REM: malédiction = maw-djaqh  (ou)  wa.



Sommaire

$ Abréviations : CWARTS

Monsieur = Nahp : Abrégé : Np

Madame = Dam : Abrégé : Dm

Mademoiselle = Diz : Abrégé : Dz



Sommaire

$ L'écriture abrégée : U CWARTAJ

ex: Ps sc let Eliz : signifie "Penser écrire lettre Elise"
Peut se traduire : Penser à écrire une lettre à Elise.

Je ne sais pas si je resterai le seul Silargophone mais si ce n'est pas le cas ce principe pourra être utilisé pour des notes rapides, ou peut-être pour les titres de journaux.

Le principe étant de n'utiliser que les radicaux (les ahjms) et de se passer des petits mots (articles, etc.)

Ici "ps" pour psihl (penser), "sc" pour scihl (écrire), etc.

ex: Fym's s piw sanz : signifie "Ne fume(z) pas être meilleur santé"
Peut se traduire : Ne fume(z) pas c'est meilleur pour la santé.



Sommaire

$ Les nombres : U NYMS


 
0 zoe 0ème zoef 100 cen 100ème cenf
1 waj 1er, 1ère wajf 1 000 cil 1 000ème cilf
2 qes 2ème qesf 10 000 tal-cil 10 000ème tal-cilf
4 gat 4ème gatf 1 000 000 meg 1 000 000ème megf
5 cwi 5ème cwif 10 000 000 tal-meg 10 000 000ème tal-megf
6 sec 6ème secf 1 000 000 000 miw 1 000 000 000ème miwf
7 ejp 7ème ejpf 10 000 000 000 tal-miw 10 000 000 000ème tal-miwf
8 ojt 8ème ojtf 1 000 000 000 000 bil 1 000 000 000 000ème bilf
9 now 9ème nowf 1 000 000 000 000 000 qoe 1 000 000 000 000 000ème qoef
10 tal 10ème talf 1 000 000 000 000 000 000 pho 1 000 000 000 000 000 000ème phof
11 tal-waj 11ème tal-wajf        
12 tal-qes 12ème tal-qesf        
etc.              
20 qes-tal 20ème qes-talf        
21 qes-waj 21ème qes-wajf        
etc.              
30 tir-tal 30ème tir-talf        
40 gat-tal 40ème gat-talf        
etc.              
70 ejp-tal 70ème ejp-talf        
75 ejp-cwi 75ème ejp-cwif        

Autres exemples :

ex: 555 : cwi-cen cwi-tal cwi : (ou) : cwi-cwi-cwi

ex: 1995 : cil now-cen now-tal cwi : (ou) : waj now-now-cwi

ex: 1 657 218 : meg sec cen cwi-tal ejp qes-cen tal-ojt : (ou) : waj sec-cwi-ejp qes-waj-ojt

Comme on le voit dans ces exemples les nombres peuvent être regroupés en utilisant les unités et en les séparant par un tiret.

Comme il a été indiqué plus haut le tiret et la syllabe font une prononciation personnelle (le tiret allonge la voyelle qui le précède, mot de plus d'une syllabe accentué sur la première d'entre-elles) ainsi on peut repérer facilement les différents groupes d'un nombre, cette façon d'énumérer sera à préférer.

Pour 100 on dit plutôt 'cen' que 'waj-zoe-zoe', 1000 : cil, etc.

Faire en sorte d'aller au plus court et au plus logique.

Noter que tous les cardinaux sont tous faits de trois lettres et que de 0 à 9 l'initiale est différente, ainsi on peut noter un nombre en lettres :

ex: 1 658 173 : W SCO WET pour Waj Sec-Cwi-Ojt Waj-Ejp-Tir.

ex: ces dix-sept fleurs sont belles : oz tal-ejp flojs sihd bew.

* Adjectifs numéraux ordinaux :

- On ajoute le suffixe "f" au nombre.

ex: Elle est première, lui deuxième : Sad wajf, yem qesf.

L'abréviation de wajf (premier) est 1f, qesf est 2f, etc.

@ Inscrire soit le mot phonétique soit le nombre suivi d'un f impur dans le vide ou simplement faire suivre le nombre par un point en haut à droite.

* Adjectifs numéraux diviseurs :

- On ajoute le suffixe "wh" au nombre.

ex: Un tiers de gâteau lui fut donné : Tirwh tadq syrl nwath ajc.
ex: Il avait bu le dixième de la bouteille : Ryernt u talwh mog.

* Nombres et notion "nombre de fois" :

- Une fois : wajs - Six fois : sec fojs

- Deux fois : dqes/bis - Sept fois : ejp fojs

- Trois fois : tirs - Huit fois : ojt fojs

- Quatre fois : gats - Neuf fois : now fojs

- Cinq fois : cwis - etc.

* Adjectifs dérivés de nombres exprimant "autant de fois" :

- Autant de fois zéro : zoeh

- Unique : wajc - Sextuple : sehc

- Double : qehs - Septuple : ehjp

- Triple : tihr - Octuple : ohjt

- Quadruple : gaht - Neuf fois autant : nohw

- Quintuple : cwih - Décuple : tahl

- Centuple : cehn - n fois autant : n-un.

ex: autant de fois vingt-cinq : qes-tal-cwih
ex: autant de fois vingt : qes-tahl
ex: autant de fois mille : cil-fojaw

* Noms dérivés de nombres exprimant "autant de fois" :

- Autant de fois zéro : zoehz

- Unité : wajz - Sextuplet : sehcz

- Doublet : qehz - Septuplet : ehjpz

- Triplet : tihrz - Octuplets : ohjtz

- Quadruplet : gahtz - Neuf fois autant: nohwz

- Quintuplet : cwihz - Décuplet : tahlz

- Centuple : cehnz - n fois autant : n-un (ou) n-foj

ex: autant de fois vingt-sept : qes-tal-ehjpz

ex: autant de fois trente : tir-tahlz

ex: autant de fois mille : cil-foj

* Noms dérivés de nombres exprimant "autant de fois d'enfants" :

- Enfant unique : Wajc paj - Sextuplets : sehc pajs

- Jumeaux : dqehls - Septuplets : ehjp pajs (record)

- Triplets : trejs - Octuplets : ohjt pajs

- Quadruplets : gaht pajs - Neuf fois : nohw pajs

- Quintuplets : cwih pajs - Dix fois : tahl pajs

ex: une naissance de triplets : y nas an trejs : (ici on pourrait simplifier en) : y trej-nas
ex: un enfant de quintuplets : y cwih paj
ex: les septuplets sont un record de naissance multiple : u ehjp pajs sihd y rect an taxaw nas.

* "Tous les" + nombre :

- Tous les deux : Qees

- Tous les trois : tier

- Tous les quatre : uzh gat (neutre); uvhs gat (masculin)

- Tous les cinq : uzh cwi (neutre); uvhs cwi (masculin)

etc.


* Nom-xnaqh : Argqahl fikyrl Argclaw u mad 17 qun 1997.



Sommaire

$ Les particularismes : U TOEKISMIZ

* Ap :

- Cette préposition qui signifie 'chez' peut s'utiliser de diverses façon :

ex: Sod ap : Je suis chez moi.
ex: Ensihd ap : Ils rentrent chez eux.
ex: Caj syhd iw ap : Qu'on est bien chez soi.
ex: Dqorf ap es mahj : J'irai chez vous demain.
ex: Fagahrf ap awz : Elles mangeront chez nous.

- Comme on le voit lorsque 'ap' est seul il reprend le sujet de la phrase,  il s'accorde sinon avec le pronom ou la personne le suivant.

Employé seul il signifie : chez soi.


* Oj :

- On a vu précédemment qu'un verbe précédé de "à" ou de "de" en français se traduit par le verbe seul à l'infinitif en Silarg.

ex: Cette maison est à louer : Oz dom syd duka.
ex: Rien ne sert de courir : Ihns utlyd cyrsa.

- Quand la préposition "à" suivie du verbe à l'infinitif est en début de phrase en français cette notion se traduit ainsi :


Pour le 1er GROUPE :

. oj + verbe en "ihl".

ex: A faire : oj fihl.

Simplifiable par convention et dans cet exemple en oj'f. On ne gardera que le radical d'un verbe du 1er groupe. (Applicable à tous les verbes du 1er groupe).

Rappel : Une voyelle suivie quelque part dans le même mot d'une apostrophe est prononcée plus longuement.

Suite d'exemples :

ex: A prendre avant de partir : Oj'l aht qihl = Oj lihl aht qihl.

ex: A voir si c'est vraiment à voir : Oj'vw si syd nem vwihl = Oj vwihl si syd nem vwihl.

ex: A écouter et à ne pas ignorer : Oj'scw ej on gjihl = Oj scwihl ej on gjihl.

ex: A ne pas savoir pourquoi, on se pose trop de questions : Oj'n on cyr, escud ew = Oj nihl on cyr, escud ew.

ex: A ne vouloir que conduire, on grossit : Oj'cw coj fera, ymtud = Oj cwihl coj fera, ymtud.


Pour le 2ème GROUPE :

. oj + verbe sans "a" pour le deuxième groupe devant un verbe isolé et peut se traduire par "Devant être à" + verbe.

ex: A quitter ou pas : Oj cwit ow on.

ex: A ne plus chercher car perdu pour toujours : Oj txihl jup cwil amtj tojk.

ex: A vendre ou à acheter : oj tij ow ema.



Sommaire

$ L'heure : DQEP

ex:  08:00 : ojt dqep
ex:  08:10 : ojt dqep tal
ex:  12:00 : meh-dil
ex:  12:15 : meh-dil gatwh
ex:  13:30 : tal-tir dqep meh
ex:  16:12 : tal-sec dqep tal-qes
ex:  19:45 : tal-now dqep gat-cwi
ex:  21:55 : qes-waj dqep cwi-cwi
ex: 00:00 : zoe dqep (ou) meh-naj
REM:  Dans tous les cas on pourra décomposer en chiffres
ex: 12:00 : tal-qes dqep (ou) meh-dil
ex:  00:10 : zoe dqep tal (ou) meh-naj tal



Sommaire

$ Le nom des lettres de l'alphabet : Argla

A <a>, B <be>, C <ce>, D <de>, E <e>, F <fe>, G <eg>, H <ac>, I <i>, J <je>, K <oc>, L <el>, M <em>, N <nu>, O <o>, P <ep>, Q <qi>, R <er>, S <es>, T <et>, U <u>, V <vi>, W <wa>, X <ihcs>, Y <y>, Z <zi>. Cliquer ici pour entendre la prononciation


Sommaire

$ La date : DAT

* Les jours de la semaine : U SET DILS

- lun : lundi  -  mad : mardi  -  erm : mercredi  -  jow : jeudi  -  wen : vendredi  -  sam : samedi  -  diw : dimanche Cliquer ici pour entendre la prononciation

REM: L'initiale de chaque jour Silarg est différente et tous ont 3 lettres.

* Les mois de l'année : U AHN MENS

- jan : janvier  -  fev : février  -  ars : mars  -  pri : avril  -  mej : mai  -  qun : juin  -  iwl : juillet -  ust : août  -  sep : septembre  -  oct : octobre  -  nov : novembre  -  dec : décembre Cliquer ici pour entendre la prononciation

REM: L'initiale de chaque mois Silarg est différente et tous ont 3 lettres.

Une date se note ainsi :

ex: Vendredi 27 avril 1998 : Wen 27 pri 1998 : (ou) : W 27 P 1998 : (prononciation) : <wen 'qes-ejp pri 'waj 'no-wno-wojt> Cliquer ici pour entendre la prononciation

(REM: On pourrait aussi noter tout en lettres, les chiffres ayant 3 caractères et une initiale différente les uns des autres: W QE P WNNO )

ex: Mercredi 1er avril 1997 : Erm 1 pri 1997 : (ou) : E 1 P 1997 : (prononciation)  : <erm waj pri waj 'no-wno-wejp>. Cliquer ici pour entendre la prononciation

(REM: Même remarque : E ZW P WNNE  [ZW pour Zoe Waj : 01] )


@@ ARGPAL : Complément à l'Explicatif ARGPAL précédent.



Sommaire

@ Le point allongeur de voyelle : le PAV (en fr.) :  U LONER

* En langue Silarg :

- Obligatoire en Argpal, indique la présence d'un tiret ou d'une apostrophe se trouvant après la voyelle du signe syllabe concerné.

- Dans le cas où il y aurait un tiret il n'y aurait pas de tilde.

ex: gwer-cas : Transcrit par un 1er caractère avec trait-de-lien : gWer + trait-de-lien + PAV + Cas :  (signifie) : casus belli.

- Dans le cas où il y aurait une apostrophe avant la première voyelle de la syllabe, il y aurait un tilde et pas de PAV puisque la voyelle n'est pas longue.

ex: Fh'cwej? (=Quoi?), fh'ol? (=Où?), etc.

- Dans le cas où il y aurait une apostrophe après la première voyelle de la syllabe, il y aurait un tilde et un PAV.

ex: Pus' (=pousse=poussez), Fym's (=ne fume pas=ne fumez pas)



Sommaire

@ Différence d'écriture des sons <yy> et <ye> en Silarg @ et Français @ :

* En français @ : e de regard s'écrit par un trait horizontal.

* En français @ : eu de feu s'écrit par un signe en forme de petit v

* En Silarg @ : c'est le contraire.



Sommaire

@ Les principes de transcription de Silarg en Argpal : SILARG ARGPAL SRO-SCEEJK

* On écrit par modules, chaque module autonome étant soit l'élément central : le ahjm (le radical) auquel on superpose ou souscrit les éléments asyllabiques soit les préfixes ou suffixes syllabiques rajoutés avant et après.

- Pour la transcription explicative en alphabet latin :

Les consonnes (et semi-voyelles) majuscules = globes; les minuscules = impures

Les voyelles majuscules = voyelles isolées, les minuscules = voyelles dans globe

- Ainsi le mot "menaw" (=mensuel) composé du ahjm "men" (=mois) et du suffixe "aw" des adjectifs passifs est transcrit en deux modules :
le module "Men" avec un trait de lien dessus et le module "aW" derrière.

- Cette loi ne peut pas toujours s'appliquer aux mots du premier groupe qui sont fusionnés avec leurs suffixes réguliers mais cela est vrai pour les préfixes.

- Ainsi le mot "sro-sceejk" (transcription) sera écrit ainsi en Argpal : module "sRo-" c'est-à-dire ce mot suivi d'un point en haut et un tdl dessous puis le module "sCeejk"...

ex: ontanel (immortel) : oN+Tan+eL. (oN = o dans N et traits inversion lect.)

ex: ontanelorf jo fihdqiz: oN+Tan+eL+oRf Jo Fihdq+iZ : (j'immortaliserai mes inventions)

* Un suffixe asyllabique ajouté à un module s'écrit sous ce module.

ex: Frahs : `fRahs   /   y frahsvh : Y + fRahsvh   /   u frahsvhiz : U + fRahsvh+iZ   :   (France) (un français) (les français)

ex: athm : aTHm   /   athmz : aTHmz    /   athmzis : aTHmz+iS   :   (rival) (rivalité) (des rivalités)
 
 

(Voir Page I - 30 dans "Explicatif Argpal" où je donne des exemples en Argpal / Silarg).


Sommaire


$ Les langues : U LIHGS

* Les noms de langues dérivés d'un nom de pays ou de peuple se font en ajoutant la lettre 'w' à la fin de ces noms.
Il s'agit de l'abréviation de 'aw' préfixe des adjectifs passifs des mots du deuxième groupe, mais le résultat est bien un nom, un peu comme 'le français' est l'adjectif  'français' rendu substantif.

ex: français: frahsw
ex: copte : coptw
ex: arabe : arbw
ex: chinois : xihw
ex: anglais : ahglw

- La prononciation effective de tels mots est basée sur le même principe que celui de 'vh' après une consonne. Ici :
ex: frahsw <frahswbh> (bh léger e).

Après une voyelle le w est un [u] (ou) <u> léger.

ex: quetchua: cetxwaw

- Mais un nom de langue n'est pas obligatoirement terminé par 'w':

ex: Esperanto: Esperanto

ex: Silarg : Silarg

* Les langues étymologiques du dictionnaire Silarg / français : U SILARG / FRAHSW MOTLIG GENAW LIHGS

- ac: mot Silarg venant de son aspect en Argclaw l'évoquant physiquement, lu et transcrit en alphabet latin adapté.
ex: oec : nez ;  ex:: xa : croix

- af: Langue d'Afrique ("Fon gbe" notamment (Bénin))

- ak: araouak (Haïti)

- al: allemand (Deutsch).

- am: anglais américain (American).

- an: anglais (English).

- ap: mot Silarg venant de son aspect en Argpal l'évoquant physiquement, lu et transcrit en alphabet latin adapté.
ex: vyet : verre ;  ex: elx : hélicoptère.

- ar: arabe (el-'arabiyya).

- az: aztèque.

- br: portugais du Brésil (notamment pour sa prononciation) (Português do Brasil).

- bt: breton (brezhoneg).

- ch: chinois (Hànyu).

- co: langue des coptes d'Egypte dont la langue étymologique était l'égyptien ancien des pharaons. (note: le copte est composé de plusieurs sous-dialectes)

- cr: corse (corsu).

- da: danois (dansk).

- ég: égyptien ancien des pharaons.

- es: espagnol (español).

- fi: finnois (suomalainen).

- fr: français.

- fq: francique, langue des francs liée au germanique.

- ga: gaulois.

- gm: germanique.

- go: gothique.

- gq: gaélique (gàdhlig).

- gr: grec ancien (ê ellênikê glôtta).

- hé: hébreu ('ivrit).

- hi: hindî.

- ho: hongrois (magyar).

- ie: indo-européen.

- in: tiré d'un langage ou d'un terme informatique (notamment dans des langages de programmation tels que : COBOL, BASIC, C++, etc.)

- ir: irlandais actuel (ou) vieil irlandais (Recent or Old Irish / Iodáileach)

- is: islandais (íslensk).

- it: italien (italiano).

- ja: japonais (nihongo).

- la: latin (lingua Latina).

- lv: romanche ladin vallader (langue des Grisons en Suisse) (rumansch ladin)

- ma: anglais moyen (Middle English).

- ml: argot marseillais (Argot MARSEILLAIS con!).

- my: langue des mayas (Mexique notamment).

- na: anglo-normand (Anglo-Norman).

- nl: néerlandais (Nederlands).

- no: norvégien (Norsk)

- np: nom propre ex: Canada np, {np: Canada} Canada

- of: "origines familiales", mots pris dans le vocabulaire, les expressions, les surnoms, etc. de ma propre famille...
ex: ze {of} = grand-père (car ma grand-mère paternelle appelait mon grand-père "Zè", son prénom était: Joseph...)

- op: "origines professionnelles", mots pris dans le vocabulaire, les expressions, les surnoms, etc. de mon lieu de travail...

- pe: persan.

- po: portugais (português).

- pl: polonais (polski).

- pn: polynésien (Rea Tahiti (notamment)).

- pr: provençal (prouvençau).

- pw: picardo-wallon.

- qu: quetchua, une des langues des descendants des Amérindiens (Qheshwa) Incas.

- ru: russe (russkij).

- sa: mot inventé (sans étymon) Silarg ou lui-même dérivé d'un ou plusieurs mot(s) Silarg.

- sc: scandinave.

- sk: sanskrit.

- su: suédois (svensk).

- tc: tchèque (ceský).

- vf: vieux français.